Aller au contenu principal

Forêts

La commune est propriétaire d’un ensemble boisé de près de 225 ha au sein du massif forestier de la forêt de Vendôme (1 000 ha).

Cette propriété est constituée de trois cantons distincts : le Bois de l’Oratoire, acquis en 1984, le Champ de Manœuvres acheté entre 1988 et 1995 et les Henrielles achetées en 1993.

La forêt communale est affectée principalement à l’accueil du public et à la protection générale des milieux et des paysages. Elle représente en effet, pour les Vendômois, un lieu de détente facilement accessible au quotidien.

Dans un second plan, cette propriété permet également la production de bois d’œuvre feuillus et résineux. Cette forêt est issue d'un taillis-sous-futaie en voie de conversion en futaie irrégulière par parquets. Une partie de ces bois a été enrésinée en pin sylvestre et en pin laricio à partir de 1940.

Dans le cadre de ces missions de suivi et de gestion, l’Office national des forêts propose à la commune un plan d’aménagement et de gestion forestier pour l’ensemble des parcelles susceptibles « d’aménagement, d’exploitation régulière ou de reconstitution ».

L’accueil du public

La commune a mis en place un réseau de parcours étendus : circuits VTT, équestres, pédestres, sportifs et botaniques.

Ces circuits sont accessibles par tous, gratuitement.

Des associations organisent des manifestations sur ces parcelles : trail de l’Oratoire, circuits pédestres, circuits équestres, randonnées VTT.

Ces manifestations doivent faire d‘objet d’une demande d’autorisation auprès de la Mairie de Vendôme.

Par ailleurs, la forêt communale étant fréquentée par le public, la chasse n’y est pas pratiquée. Des battues ponctuelles permettent de réguler le renard, vecteur de l’échinococcose alvéolaire, ainsi que la chasse à l’arc pour la régulation des sangliers et ragondins. Par contre, le reste de la forêt est privé et la chasse y est pratiquée.

Une trame Verte et Bleue, qui couvre l’ensemble des massifs boisés du Nord-Vendômois, définit les grandes lignes directrices en matière d’écologie. Elle prévoit un programme d’actions de mise en valeur de ces ensembles naturels qui permettront aux espèces animales et végétales de pouvoir communiquer, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer.

Dans le cadre de la mise en valeur de la biodiversité, un programme de restauration et d’entretien des mares a été défini. Ainsi, plusieurs études ont pu être menées avec la collaboration de l’association Perche Nature, suivies de réalisations de certains milieux humides.

La fauche tardive de la vallée de l’homme mort permet également aux insectes, aux reptiles et aux amphibiens d’y trouver un lieu de vie adapté.

La gestion forestière

Concernant la gestion forestière, le traitement en futaie irrégulière par parquets est mis en place. Des coupes d’éclaircie dans les résineux et dans les peuplements feuillus sont réalisées.

vignette foret