situation : Accueil>La Communauté>Réforme de l'intercommunalité

Réforme de l'intercommunalité

- version imprimable

Que se passera-t-il en 2013 ?

Depuis cette date, de nombreuses initiatives ont été prises par la Communauté du Pays de Vendôme pour que, élu ou habitant du territoire, chacun ait accès à une information détaillée sur les enjeux de cette réforme et puisse faire entendre son point de vue.

Les pages de ce site y ont contribué, comme les publications régulières dans le magazine municipal et le journal communautaire, les rencontres et les contacts avec les élus locaux, les réunions publiques et des conseils de quartier.

En Vendômois, ces deux années n’ont pas permis de dégager le consensus recherché depuis si longtemps, pour regrouper au sein d’une même communauté, les 22 communes du périmètre du SCOT (Schéma de COhérence Territoriale) approuvé en 2007. Lettre de janvier 2012 aux maires des 22 communes et au Président de la CVR.

Des divergences d’appréciation fondamentales sur la place et le rôle de l’intercommunalité pour notre territoire perdurent.

Concrètement, les élus qui souhaitent créer une grande, voire une très grande communauté de communes, limitent de fait les compétences qui lui seront transférées, laissant à la charge des communes de nombreux domaines d’intervention. Ce type de communauté s’apparente davantage à un syndicat intercommunal ; la distance entre les acteurs de l’intercommunalité est un frein à la mutualisation des ressources et des moyens des communes. Les habitants sont moins associés aux décisions qui les concernent et la représentation de chaque commune est plus faible (note du ministère de l'intérieur).


Nous qui souhaitons une communauté de communes moins étendue géographiquement, nous voulons à l’inverse que l’essentiel de l’action publique s’exerce au niveau intercommunal. Cette voie est suivie par la Communauté du Pays de Vendôme depuis 1993. Après le transfert, par étape, de pans entiers de l’action communale à la Communauté de communes, notre Communauté est aujourd’hui l’une des plus intégrée de la Région Centre. Cela veut dire que la solidarité intercommunale est forte. Chacun le vit au quotidien : la Communauté gère la plupart des services publics locaux offerts à la population, son administration locale unique est l’interlocutrice des acteurs socio-économiques. 20 années ont été nécessaires pour donner cette force à l’intercommunalité. Avec l’application de la loi, nous voulons faire un nouveau pas en avant, en élargissant à 22 communes et 35 000 habitants le bénéfice d’une intercommunalité de proximité. Carte du périmètre du SCOT.

Voilà pourquoi Vendôme, avec d’autres communes, dit NON au projet proposé par le Préfet de Loir-et-Cher : une communauté à 37 communes. tableau récapitulatif des votes des communes  de la Communauté du pays de Vendôme.


Catherine Lockhart
Présidente de la Communauté du pays de Vendôme
Maire de Vendôme
Conseillère générale

Calendrier :