L’aile Saint-Jacques compose, avec l’hôtel de ville et de communauté, le pôle administratif de l’administration territoriale locale. Cet ensemble fait partie des monuments dont l’évolution est étroitement liée à l’histoire de Vendôme.

Sur le site d’un ancien hôpital est fondé, en 1623, le collège des oratoriens. Celui-ci deviendra un collège militaire puis un lycée avant de devenir, en 1982, l’hôtel de ville. L’aile Saint-Jacques a abrité, jusqu’en 2013, les services du CCAS et CIAS. On y retrouve également au 1er étage, le restaurant administratif et au second, la salle de danse.

Le projet porte sur le réaménagement de l’aile Saint-Jacques. En effet, la réorganisation des services et la volonté de recentrer les services au plus proche de l’hôtel de ville et de communauté, combinées à la volonté de libérer le bâtiment Outremer pour d’autres projets, nécessitent de trouver des surfaces de bureaux supplémentaires.

Après le déménagement de la direction du Développement économique du bâtiment Outremer vers le 1er étage de l’hôtel de ville et de communauté au cours du premier trimestre 2015, il fallait relocaliser la direction de l’Eau et de l’assainissement et le SieraVL. Pour ce faire, il a été envisagé, au premier étage de l’aile Saint-Jacques, la création de bureaux pour accueillir vingt agents. De plus, pour le bon fonctionnement de nos administrations, il était nécessaire de pérenniser l’installation d’une salle de réunion au rez-de-chaussée. L’accès à cette salle est indépendant de l’hôtel de ville et de communauté. La relocalisation de la police municipale est réalisée. Enfin, ces travaux ont été l’occasion de traiter les désordres observés sur le plancher de la salle de danse.

 

Travaux réalisés :

Au RDC :

rénovation complète des 320 m² de ce niveau destinés à accueillir :

§  les bureaux de la police municipale,

§  une nouvelle salle de réunion de 110 m² permettant d’accueillir 44 personnes autour d’une table ainsi que 12 personnes du public,

§   création de vestiaires pour le personnel de la police municipale, pour la direction de l’Eau et de l’assainissement ainsi que pour le syndicat SieraVL.

A l’étage 1 :  

rénovation complète des 320 m² de ce niveau afin d’y créer 12 bureaux, un local reprographie ainsi que deux réserves. Ces bureaux sont destinés à la direction de l’Eau et de l’assainissement et au syndicat SieraVL.

 

A l’étage 2:

redressement du plancher bas afin de corriger les désordres de planéité

Les travaux ont débuté au mois de juillet 2016 pour se terminer fin décembre 2016.

Architecte du projet : Atelier 2A (Le Mans)

11 entreprises ont été missionnées pour réaliser les travaux :

Lot 1 - Démolitions GO => TBC CONSTRUCTION

Lot 2 - Plâtrerie - Cloisons sèches => THIERRY CHRISTOPHE

Lot 3 - Menuiseries intérieures => LES ENFANTS DE J. CROSNIER

Lot 4 - Cloisons modulaires => ARARAT SARL

Lot 5 - Faux plafonds => INOVACENTRE

Lot 6 - Revêtements sols souples -Carrelage - Faïence => SRS

Lot 7 - Peinture - Revêtements muraux => SPB

Lot 8 - Plomberie - Chauffage - Ventilation => SAV GCL

Lot 9 – Electricité => INEO

Lot 10 – Mobilier => 2C AMENAGEMENT

Lot 11 - Store - Vitrophanie – Signalétique => ELIOS 41

L’association de danse a réintégré le deuxième étage le 2 janvier, puis ce fut au tour de la police municipale qui a intégré des bureaux rénovés le 6 janvier. La direction de l’Eau et de l’assainissement ainsi que le syndicat SieraVL ont emménagé le 16 janvier.

Le coût de l’opération s’élève à 852 530 € TTC.

 




Réagir à cet article - Recommander cet article

Le programme de réussite éducative, un atout pour les enfants en difficulté.

La réussite éducative nécessite une approche globale de l’enfant qui se fonde sur un projet éducatif partagé. La mobilisation et la concertation des acteurs (les familles, les écoles, les acteurs publics et associatifs), des ressources, des actions autour de l’enfant et de sa famille est un des moyens d’atteindre l’objectif de réussite éducative par un accompagnement fort des enfants âgés de 2 à 16 ans, en leur donnant les clés pour s’intégrer pleinement dans la société.

A Vendôme, le Programme de Réussite Educative (PRE) porté par la ville est installé dans le quartier des Rottes pour donner un coup de pouce aux enfants qui en ont besoin.Il a été élaboré entre mai et septembre 2007, période consacrée à l’établissement du diagnostic et à la définition des objectifs. 2008 a donc été la première année complète d’activité du PRE. Les orientations d’enfants ont débuté en avril et les premières actions en mai ainsi que les premières réunions de l’équipe pluridisciplinaire. Le PRE est géré par une régie personnalisée, structure juridique dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière, instituée par la ville de Vendôme. Les orientations politiques annuelles du PRE sont définies par le Conseil d’Administration chargé d’administrer la régie personnalisée. Le fonctionnement du PRE et la mise en place des actions sont rendus possibles par le versement d’une subvention du CGET (Commissariat Général à l’Egalité des Territoires), au titre de la politique de la Ville, et de la ville de Vendôme.

Avec les familles et tous les partenaires éducatifs, notamment l’école, des actions sur les temps non scolaires (soirs, mercredis et vacances) sont proposées pour et selon le besoin de chaque enfant. Des parcours de réussite éducative sont proposés aux enfants et aux familles s’appuyant sur un plan d’actions 2017 construit autour de 4 objectifs :

Axe 1 : Réussir son parcours scolaire

Actions :

  • Coup de pouce Club de Lecture et d’Ecriture
  • Ateliers d’accompagnement à la scolarité
  • Ateliers ludo-éducatifs
  • Ateliers logiques et mathématique

Axe 2 : Développer son capital/potentiel social et culturel au service de la réussite éducative

Actions :  

  • Ateliers découvertes des pratiques culturelles
  • Ateliers Arts plastiques
  • Activités sportives
  • Activités de loisirs éducatifs

 

Axe 3 : Impliquer davantage les familles autour du parcours de réussite de leur enfant

Actions :  

  • Sorties et ateliers familles

 

Axe 4 : Prévention santé

Actions :

  • Espace d’écoute
  • Eveil corporel
  • Atelier bien-être
     

Depuis septembre 2016, le Conseil d’administration du PRE est renouvelé. Deux nouveaux membres y siègent. Il s’agit de Patricia Faurel et David Raguin.

La nouvelle composition du conseil d’administration du PRE des Rottes est désormais la suivante :

  • Sam Ba, président, représentant de la ville de Vendôme
  • Tural Keskiner, vice-président, représentant de la ville de Vendôme
  • David Raguin, représentant de la ville de Vendôme
  • Patricia Faurel, représentante de la communauté d’agglomération Territoires vendômois
  • Françoise Acquaviva, représentante de l’Education nationale

En 2016, le PRE a accompagné 85 familles et a mis en place 115 parcours : 50 filles et 65 garçons âgés de 4 à 15 ans, avec une majorité d’enfants issus des écoles élémentaires Jules Ferry et Louis Pasteur. 

 




Réagir à cet article - Recommander cet article

Mercredi 8 et jeudi 9 février se tenaient les élections du conseil municipal des jeunes. Le premier projet étudié sera la réalisation d'un paintball.

Sont élus:

Sixte De Benoît d’Entrevaux
Blanche Bour
Balthazar Caron
Emily Flor Vieira
Abel Fredaigue
Lou-Ann Gatignon
Antoinette Guinamard
Névine Houari
Yonah Incari
Edouard Laly
Mathias Lemoyne-Palazzolo
Marine Mercul
Mathilde Robast-Colomb
Thibault Segura
Daren Terrier
Diana Tserkovniuk
Justine Villemin

Les électeurs devaient également choisir leur projet préféré, c'est le projet "construire un paintball" qui a été élu. Il sera étudié en priorité par les membres du CMJ.

 




Réagir à cet article - Recommander cet article

Les enquêtes de recensement de la population sont réalisées chaque année entre janvier et février auprès d’un échantillon, effectué par tirage au sort de l’INSEE, de 8% des adresses réparties sur l’ensemble du territoire communal.

 

Le recensement permet de fournir tous les ans des données récentes sur les caractéristiques de notre population et ses conditions de logements. Les informations recueillies sont une aide pour définir la programmation des infrastructures et équipements collectifs, sociaux, sanitaires, scolaires, sportifs, culturels…

 

Les agents recenseurs commenceront leur tournée à compter du jeudi 19 janvier 2017
 

Ils seront munis d’une carte tricolore.
 

Ils distribueront dans un premier temps les documents à remplir et présenteront les deux possibilités qui existent pour répondre à l’enquête.
 

 

En savoir plus
 

Les enquêtes de recensement de la population sont réalisées chaque année entre janvier et février auprès d’un échantillon, effectué par tirage au sort de l’INSEE, de 8 % des adresses réparties sur l’ensemble du territoire communal.
 

Qu’est-ce le recensement de la population ? :
 

Le recensement permet de connaître la population résidant en France.
 

Il fournit des statistiques sur le nombre d’habitants et sur leurs caractéristiques (âge, profession exercée, conditions de logement, déplacements quotidiens, etc.). Il apporte également des informations sur les logements.
 

A quoi sert-il ? :
 

Le recensement annuel, permet de mesurer les évolutions démographiques et les mutations de la société.
 

Ces chiffres aident ainsi les professionnels à mieux évaluer le parc de logements, les entreprises à mieux connaître leur clientèle potentielle ou les disponibilités de main-d’œuvre, les associations à mieux répondre aux besoins de la population.
 

Ces résultats sont une aide pour définir la programmation des infrastructures nécessaires au quotidien, comme les hôpitaux, les maisons de retraite ou les écoles. Le recensement représente, de ce fait, un véritable outil.
 

Répondre au recensement est à la fois un acte civique et obligatoire en vertu de la loi du 7 juin 1951.
 

En effet, de la réponse de chacun dépend la détermination de la population légale utilisée pour le calcul de la dotation globale de fonctionnement (DGF) versée par l’Etat aux collectivités territoriales et qui représente une part non négligeable des finances locales. Chaque réponse compte et ne doit pas être minimisée au regard de ses impacts financiers.
 

 

L’enquête et sa confidentialité :
 

Les réponses sont confidentielles.
 

Elles sont transmises à l'Insee, seul habilité à exploiter les questionnaires. Toutes les statistiques produites sont anonymes.
 

Les informations recueillies ne peuvent donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal.
 

Toutes les personnes ayant accès aux questionnaires, et notamment les agents recenseurs, sont tenues au secret professionnel.
 

Les agents recenseurs commenceront leur tournée à compter du jeudi 19 janvier 2017, munis d’une carte tricolore.
 

Ils distribueront dans un premier temps les documents à remplir et présenteront les deux possibilités qui existent pour répondre à l’enquête :
 

  • renseigner les questionnaires concernant votre logement et les personnes qui y vivent à l’aide d’une notice explicative
  • ou répondre directement par internet sur le site wwwle-recensement-et-moi.fr à l’aide d’un identifiant et d’un mot de passe qui vous seront confiés
     

Quatre agents se répartiront le recensement des foyers sous la coordination de Nathalie LANGLAIS (coordonnateur communal) et de sa suppléante Corine RENDINEAU.
 

 

  • Jean ROULLET
  • Evelyne GARANGER
  • Jeanne VIDAL
  • Philippe GOULET

 




Réagir à cet article - Recommander cet article

situation : Accueil