Aller au contenu principal

Réaménagement du coteau des maillettes

Le coteau est redevenu un vignoble, comme c’était le cas par le passé. Avec les parcelles voisines de la pente des Coutis, Vendôme est dotée d’un vignoble urbain de près de 40 hectares en Appellation d’Origine Protégée (AOP).

  • Plantation de vignes sur le coteau des maillettes
  • Plantation de vignes sur le coteau des maillettes
  • Plantation de vignes sur le coteau des maillettes

La ville à mené différentes opérations sur l'ensemble du coteau afin de permettre la replantation de 20 hectares de vignes sur le coteau des Maillettes :

  • Défrichement des terrains loués ou vendus aux vignerons
  • Opérations foncières liées à la vente ou à la location des terres
  • Plantation de haies et d'arbres de haut vent
  • Aménagement de chemins piétons.

En réalisant cette opération, la ville répond à plusieurs objectifs:

  • Préserver le corridor écologique situé en pied de coteau qui fait partie intégrante de la trame verte et bleue de Vendôme. Ce corridor permet les migrations des animaux. Il aide par ailleurs à lutter contre l’érosion liée au ruissellement et favorise l’infiltration des eaux pluviales, limitant les risques d'inondation.
  • Gérer les interfaces entre les espaces agricoles et habités en conservant une vue dégagée sur la ville.
  • Encourager la découverte du coteau viticole par le public en préservant la faune et la flore spécifique de ce milieu.

 

Des cépages emblématiques de Vendôme et de la vallée de la Loire.

L'ensemble du coteau des Maillettes va être progressivement replanté avec 2 cépages emblématiques de la vallée du Loir, le pineau d’Aunis et le Chenin. La nature des sols, similaire à celle de la pente des Coutis, voisine, y est particulièrement propice.

Le pineau d’Aunis

Il est aujourd’hui l’objet de toutes les attentions des vignerons de la région de Vendôme et fait le bonheur des amateurs. Le Loir-et-Cher en possède la plus grande surface plantée au monde, la majeure partie se trouvant dans la région Vendôme.C’est un cépage dont les parfums évoquent les fruits rouges (fraise, framboise, griotte..) ou noirs (mure, cassis, prune..) lorsqu’il est vinifié en vin rouge et les agrumes (pamplemousse, citron) ou des parfums floraux, notamment la rose, lorsqu’il est vinifié en vin gris. Ces arômes sont toujours relevés par une note épicée (poivre, cannelle…). C’est un trait caractéristique. Il a également toutes les qualités nécessaires à l’élaboration de vins effervescents.

C’est un cépage qui aime les sols frais et profonds. C’est pour cette raison qu’il s’épanouit parfaitement sur les plateaux ou l’argile et la matière organique se déposent sans ruisseler (voir schéma).

Le Chenin

Lorsque ses racines sont plantées dans la roche calcaire, elles lui assurent un apport régulier en eau et en minéraux. Les pentes lui permettent de profiter d’un maximum d’ensoleillement et de garder les pieds au sec, ce qu’il affectionne particulièrement.

C’est principalement pour ces deux raisons qu’il aime être planté sur les coteaux (voir schéma). L’exposition au sud du coteau des Maillettes garantit aux vignerons d’obtenir des raisins bien murs et sains. Les températures de notre région sont garantes d’une fraîcheur qui rendra les vins jeunes vifs et qui fera la colonne vertébrale d’un vieillissement pouvant se faire sur plusieurs décennies.

Le Chenin est le cépage roi de la vallée de la Loire. Il permet de faire tous les types de vins blancs, du sec au moelleux, et des vins effervescents. Ses arômes peuvent être floraux (tilleul, chèvrefeuille) ou évoquer les fruits confits, en passant par toute une gamme de saveurs (miel, poire, figue…).

Implantation des cépages sur le coteau

Réaménagement du coteau des maillettes