Aller au contenu principal

Archives municipales

Protéger le patrimoine de la Ville, appréhender son évolution, c’est d’abord protéger ses archives.

La connaissance précise que nous avons de l’histoire de Vendôme tient, en effet, au dévouement depuis près de deux siècles de nombreux chercheurs locaux (parachevée dès 1862 par la création de la Société archéologique, scientifique et littéraire du Vendômois) mais aussi de l’existence à Vendôme de nombreux fonds anciens particulièrement ceux de l’abbaye de la Trinité déposés à la bibliothèque du parc Ronsard et l’ensemble des registres paroissiaux et communaux conservés aux archives municipales.

LES OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE CONCERNANT LES ARCHIVES

Au terme de la loi, tout type de document produit ou reçu par les collectivités est, dès sa création, considéré comme une archive, qu’il s’agisse d’un papier, d’un plan, d’une photo, d’un dessin, d’un enregistrement ou encore d’un document électronique.

Les archives ne peuvent alors en aucun cas être aliénées ni détruites sans autorisation de l'Etat. Elles ne peuvent pas non plus être confiées à un musée, à une personne privée ou à une association.

Les archives doivent être conservées dans un bâtiment public. C'est la garantie de leur intégrité et de l'accès de chaque citoyen. Sous le contrôle de l’Etat, les communes ont comme mission de collecter, conserver, classer et communiquer les archives. 

LA SITUATION A VENDOME

En juin 1981, lors de la réhabilitation du nouvel Hôtel de ville dans l’ancien lycée Ronsard, le dépôt principal prend place au 3ème étage de l’aile Nord, dans un magasin prévu pour la conservation des seules archives de la Ville et des registres paroissiaux.

Toutefois dès 2003, les archives municipales gèrent également les versements des documents des collectivités suivantes : Communauté du pays de Vendôme, CIAS et syndicats intercommunaux ou organismes dont l’administration locale unique assure ou a assuré la gestion administrative (TéA, SieraVL, SCOT, syndicat de la trésorerie, SIEABIG et SODEVE).

Cette situation entraîne inévitablement un engorgement du site de l’Hôtel de Ville qui n’a pas été conçu pour faire face à cette évolution, alors que la localisation des archives au troisième étage du collège des Oratoriens crée des surcharges préjudiciables à terme à la conservation  du bâti.

Actuellement, les archives de la Ville de Vendôme et des établissements publics et syndicats intercommunaux auxquels elle appartient sont répartis sur 5 sites différents.

UN NOUVEAU SITE POUR LES ARCHIVES MUNICIPALES

Pour que les archives restent une mine pour les historiens de demain, il convient de les doter de locaux compatibles avec le volume actuel des documents conservés et la diversité des supports contemporains mêlant désormais papier et numérique.

En 2016, la ville de Vendôme a souhaité s’associer à la réhabilitation du bâtiment ex-FMB, entreprise par la Communauté, afin d’aménager au sous-sol de ce bâtiment près de 1 000 mètres carrés de locaux d’archives (contre 177 mètres carrés actuellement) accessibles par la façade sud du bâtiment et garantissant des perspectives d’archivages pluri-décennales pour la ville et la nouvelle intercommunalité.

La ville de Vendôme participera au financement de l’opération par le biais du versement d’un fonds de concours de 450 000 euros couvrant les dépenses d’investissement spécifiques pour l’aménagement des locaux des archives municipales, la réhabilitation du bâtiment propriété de la ville et l’aménagement de ses abords.

La livraison du nouveau site s’effectuera fin du deuxième trimestre 2018.

Horaires
Les archives municipales et communautaires de Vendôme sont ouvertes au public les mardi et jeudi après-midi de 14h à 17h, uniquement sur rendez-vous.

Elles seront fermées du lundi 30 juillet au vendredi 17 août 2018.
Merci de votre compréhension.
Téléphone
Courriel
archives@territoiresvendomois.fr